Etangs de Dordives
La prairie aux étangs

VUE DU HAUT
Photo-club V.BEMER

Vallée du Betz et de l'Ardouze
Photo-club V.BEMER

Château du Mez
Photo-club B. MAUPAS

voir aussi: Ornithologie à Dordives

Historique:

 

La sablière de Cercanceaux présente au visiteur un panel de milieux naturels humides et alcalins, dans la vallée du Loing. Le site est accessible en visite libre et des découvertes accompagnées vous sont proposées toute l’année par le Conservatoire d'espaces naturels de la Région Centre, l’Association des Naturalistes de la Vallée du Loing, et la Maison de l’Environnement de Seine et Marne dans le cadre de balades nature

 

Les prairies de Cercanceaux ont été exploitées depuis le XIIIème siècle par les moines de l’abbaye royale. Notre Dame de Cercanceaux fut fondée par les Cisterciens en 1181 grâce à des dons des Clément. Si l’église abbatiale est détruite, le reste des bâtiments, transformés en ateliers, est sauvé. De nos jours cet ensemble est remis en valeur et on peut y admirer la grange aux Dîmes, le bâtiment des moines, l’oratoire, le vivier, le pressoir, le parc et les jardins.

 

  

La fin d’exploitation en 1999 marque le début d’une nouvelle vie  pour ce que l’on nomme désormais « la sablière de Cercanceaux ». La commune de Dordives la rachète en 2002. Elle signe un bail emphytéotique d’une durée de 60 ans avec le Conservatoire d'espaces naturels de la Région Centre pour restaurer et valoriser ces 70 hectares.Façonnés et remodelés par l’homme, les espaces naturels de Cercanceaux connaissent une seconde vie : roseaux, joncs, libellules et oiseaux hivernants peuplent de nouveau ces lieux.

 

Les milieux humides se redéveloppent, les prairies de fauche à Sanguisorbe officinale sont de nouveau présentes, et même le Butor étoilé, hôte prestigieux des roselières, fréquente régulièrement les roselières en hiver. Un sentier équipé de  panneaux d’informations et, récemment, de deux observatoires ornithologiques, dont l’un est accessible aux personnes à mobilité réduite, permettent une vraie découverte de ces richesses.

 

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris